8 mars 2018 0 Commentaire

Cauchemar

Mes pensées s’emmêlent comme des boyaux gorgés de cancer

Dans mes rêves, ce sont des morceaux hmains qui recouvrent le sol
Des membres déchiquetés fourmillants comme des bestioles
Ce sont des langues rampantes assoiffées de viol

Mes pensées s’emmêlent comme des boyaux gorgés de cancer
Oui, mon passé est un ulcère
Dont la semence noire scarifie mes viscères

Et chaque nuit sa bouche dépose au creux de ma gorge
La bave de l’agonie
Et à chaque insomnie son abence égorge
Mon souffle meurtri

Laisser un commentaire

Alaindubs89 |
Ce que je ne suis pas ! |
Lesannabellades |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | O' Nouvelles de Guy
| Je veux tout lire..Et tout ...
| L'atelier d'écrit...