12 février 2018 0 Commentaire

Une charogne

Son armure est une carcasse
Un bouclier de dents cassées
Une chair striée d’os grisâtres
A la cuirasse cadavérique 

Et ses cuisses humides couvent
Une odeur de sang séché
Et sa langue crade éclabousse
D’écume ses lèvres gercées

Quelle est triste cette couleur cramoisie
Qui gravite dans ses veines roides….
Qu’il est terne ce coeur mort
Ecorché par ses propres cris…

Mais sous l’opercule de cette charogne
Dessous ses cicatrices et ses côtes brisées
Lorsqu’on soulève l’inertie de ses membres
C’est une jeune fille qui apparaît 

Laisser un commentaire

Alaindubs89 |
Ce que je ne suis pas ! |
Lesannabellades |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | O' Nouvelles de Guy
| Je veux tout lire..Et tout ...
| L'atelier d'écrit...