14 décembre 2017 0 Commentaire

Soldat dans les tranchées

Et la nuit moi je dors avec des morts dans leurs berceaux
Et dans le noir c’est mon corps qui s’évapore dans les os
Puis la poudre qui danse jusqu’au fond de mes peurs…
Puis des flocons de cendre qui étouffent mon coeur…

C’est dans la nuit, l’âme meurtrie, que je suis condamné
A errer dans les landes de lambeaux de chairs
C’est dans l’oubli que mon cadavre a été violé
Je ne suis plus qu’un fantôme parmi les morts

Laisser un commentaire

Alaindubs89 |
Ce que je ne suis pas ! |
Lesannabellades |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | O' Nouvelles de Guy
| Je veux tout lire..Et tout ...
| L'atelier d'écrit...